Messages série 2

 

     Accueil

 

     Messages

 

  

 

 

 

MESSAGES  Série 2

Message 1

 

Bonjour Jean-Louis

 

Excusez moi d’avoir tant tardé à vous faire part de mes impressions de lecture : j’ai refermé avec émotion votre beau livre il y a deux semaines déjà.

L’évocation que vous faites de Gastu, de sa région et de l’époque tour à tour calme, âpre et tourmentée qu’y a connu votre famille, a probablement touché et ravi tous ceux qui ont eu ou ont encore un lien avec les habitants ou le pays. Pour ma part, j’ai retrouvé avec plaisirles cousines de ma mère, Véva, Youyou et Suzanne, ainsi que les frères de celle-ci, Raymond, que j’ai revu plus tard à Aubenas, et André, avec qui vous partagez de bons souvenirs, et apprécié la délicatesse et l’amitié, je dirais presque la tendresse, avec laquelle vous parlez de notre oncle Auguste. Le portrait du vieil homme marchant la tête baissée, semblant chercher quelque chose devant lui m’a beaucoup émue.

Surtout, j’ai découvert avec son courage, ses déceptions, ses joies et ses doutes, « Madame Marazzani »dont ma grand-mère parlait toujours avec le plus grand respect et la plus sincère admiration, un des piliers du village et de ses environs. L’ouvrage que vous avez conçu est le plus bel hommage qu’une mère puisse recevoir de son fils, car vous l’avez fait renaître sous votre plume, et le portrait de cette femme exceptionnelle force l’admiration et la sympathie.

Vous avez accompli un immense travail de recherche historique, de compilations de souvenirs et de témoignages, dans lequel on a l’impression que vous avez mis toute votre vie, et vous avez composé un ouvrage d’une grande sensibilité, où le narrateur s’efface avec modestie et pudeur (exception faite de ses facéties d’enfant) devant son personnage principal LA TOUBIBA, et tous les acteurs de son enfance, de sa jeunesse.

Je vous remercie de nous avoir donné à lire ce magnifique témoignage et je vous souhaite la vie la plus paisible et lumineuse qui soit !

 

Hélène Quinemant ( Auribeau sur Siagne 06)

 

Message  2

 

J’ai beaucoup aimé ce livre dont certains passages sont précis, détaillés. Le style est très agréable. La vie de cette femme médecin est exemplaire ; Quel courage ! L’histoire est belle et émouvante.

 

Paulette Pelassy (‘ Mons en Provence 83)

 

Message  3

 

J’ai particulièrement aimé ce livre. Il est très bien écrit. J’ai appris beaucoup de choses, c’est une mine d’informations. Les illustrations sont très bonnes et la lecture suscite bien des émotions.

 

Jean-Michel Guillon ( Clermont-Ferrand 63)

 

Message 4

 

J’ai éprouvé beaucoup d’émotion à la lecture de ce livre. Cette femme médecin est absolument admirable et courageuse. J’ai d’autre part découvert des faits qui se sont déroulés en France pendant la deuxième guerre mondiale qui a opposé nos deux pays. Je n’avais que le point de vue de mes parents qui vivaient en Allemagne et qui n’avaient pas accès à ces informations.

Par ailleurs sur l’Algérie, je n’avais qu’une vague idée de ce pays à partir de témoignages de certains de mes compatriotes qui l’ont connu après l’indépendance seulement.

 C’est un livre que je vais recommander à mes amis allemands.

 

Irmi Baumann ( Montpellier) allemande épouse d’un professeur d’université français exerçant dans cette ville.

 

Message  5

 

Je me suis régalée à la lecture de ce livre. On entre vraiment au sein de la population d’un village isolé de tout et on comprend alors le mérite et le courage de cette femme médecin qui exerce son métier dans des conditions difficiles et même dangereuses.

 

Annie Maurer  (Montpellier)