Messages série 4

 

    Accueil

 

    Messages

 

 

MESSAGES  Série 4

 

Message  1

 

Cher Jean-Louis,

 

J’ai beaucoup apprécié ton livre, car en plus de souvenirs retrouvés, j’ai découvert des personnages et des histoires sur les uns et les autres. J’ignorais totalement les multiples occupations et déplacements de notre docteur, quelle énergie ! Quel courage !

 Mais quelle tornade émotionnelle !

 Tu relates avec sensibilité ( ce que j’ai apprécié) la mort de ma mère. Là, j’espère que tu vas pouvoir m’aider. Je me permets de te le demander. Je n’ai aucun souvenir de ces moments là.

Le plus important est de ne pas laisser tomber le souvenir de notre docteur, de ta mère, dans l’oubli… Il y a longtemps

 Que j’espérais que toi ou quelqu’un d’autre par défaut, le fasse.

Tu as écrit ce livre, je te félicite. Je suis sûre que tu as trouvé maintenant une grande paix intérieure.

 

Annie Roques ( née Caillaud) Mouliets et Villemartin (33)

 

Message 2

 

Mon cher Jean-Louis,

 

Un grand merci pour ton livre bien arrivé. Je ne te dis pas l’émotion  et la joie de de revivre en des endroits où j’ai vécu des années de bonheur et d’insouciance…en bref… de retrouver ma jeunesse !!

 Le livre est à moitié dévoré, déjà et je relis certains passages.

Toutes ces personnes dont tu parles, je les ai connues. L’image de ta maman sur la couverture est très ressemblante. J’ai souvent pensé à elle ces dernières années. Son image revenait souvent en moi. Certaines choses ne s’expliquent pas.

 

Liliane De Chambon ( Née Salat) Toulouse

 

Message 3

 

Cher Jean-Louis,

 

Merci de nous avoir permis de nous replonger dans nos racines profondes et de connaître un peu mieux celle que nous appelions « la doctoresse ». Ma mère aimait beaucoup ta maman et tenait ses avis pour irréfutables : quand la doctoresse disait quelque chose, il fallait s’y tenir tout simplement. Impression renforcée par l’anecdote ( rapportée par ma mère) selon laquelle lorsqu’on l’interrogeait sur son du métier, elle répondait : « Moi je soigne les gens, le Bon Dieu fait le reste ». Dans mon esprit, ta maman travaillait en binôme avec le bon Dieu et toutes ses paroles étaient paroles d’évangile !!!

 Merci encore .

 

Bernadette Gleize ( Née Félici) Limoux (11)

 

Message 4

 

Bonjour,

 

 J’ai lu LA TOUBIBA  et je dois dire que j’en suis sortie apaisée. J’ai eu du mal à retomber sur terre, mais heureuse de voir que mon petit village n’est pas complètement tombé dans l’oubli et que d’autres moi en ont gardé un souvenir ému. Cela m’a permis de finir par admettre qu’il fait partie d’un passé révolu ou plutôt comme dit Bernadette, ma jeune sœur, d’un conte merveilleux avec ses bons et ses mauvais souvenirs.

 Je te remercie de nous avoir procuré ce moment de bonheur, Frédéric, mon mari, est en train de le lire, je dois simplement l’aider à se retrouver dans les noms et les filiations.

 

Michèle Genoud( née Félici) Alès(30)

 

Message  5

 

Merci Jean-Louis pour ce livre envoyé rapidement. A cette lecture, que de souvenirs remontent à la surface ! Certains oubliés comme les personnages de Charlot et de Titisse ou comme les gestes qui accompagnaient les conjugaisons aux cours d’initiation ( j’étais enseignante moi aussi).

 

Henriette Kugler – Antibes (06)

 

Message  6

 

Bravo pour le livre rédigé à la mémoire de la femme exceptionnelle que fut ta maman.

 

Huguette Paolillo ( née Mangion)  Paris